Créations Contemporaines

 

 

 

Martín Palmeri

 

 

 

Compositeur argentin et chef d’orchestre né le 19 juillet 1965

 

Ses parents sont issus d’Italie et du Danemark. Il étudia en Argentine et en Italie la composition la direction de chœur, la direction d’orchestre, le chant et le piano.

Il est compositeur d’œuvres vocales et instrumentales dont beaucoup sont inspirées de la forme et l’harmonie du  nouveau tango, parmi lesquelles des Operas, des Oratorios, des compositions pour chœur et orchestre.

Il se chargea de la partie pour piano de son œuvre la plus connue  Misa a Buenos Aires (Misatango) lors des exécutions en Argentine, et dans de nombreux autres pays.

L'oeuvre fut jouée en octobre 2013 lors d’un concert à Rome dans la Basilique Saint Ignace de Loyola au Campo Marzio, en l’honneur du Pape François

 

L’Université de Rosario lui décerna en 2010 le premier prix pour des arrangements de chœurs nationaux.

En 2003, la Fondation nationale des arts lui donne le premier prix dans le genre œuvre symphonique lors du concours de composition Juan Carlos Paz pour son Concerto de danses pour violoncelle et orchestre.

De nombreux disques de ses compositions sont apparues en Italie, Lettonie et Argentine.

 

Misa a Buenos Aires (La Misatango)

C'est une messe composée sur des airs de tango. Tous les éléments traditionnels d’une messe (Kyrie, Gloria, Credo, etc.) sont là, mais sur un rythme inhabituel, dansant, envoutant. L’orchestre à cordes (violons, altos, violoncelles, contrebasse) est complété par un piano et un bandonéon, instrument emblématique du tango qui apporte une touche inimitable à l’ensemble et donne à cette messe sublime une tonalité tragique.

 

 

 

 

 

 

Antoine Miannay Site du compositeur

 

                        

 

Compositeur français né le  

 

Son père, Flavien Miannay, est compositeur, chef d'orchestre et de chœur, notamment dans le milieu du théâtre musical.

Antoine Miannay commence le piano à l'âge de 6 ans et la trompette à 11 ans. Il s'installe à Béziers avec sa famille en 2000.

Il s'essaye à ses premières compositions en 2001, à l'âge de 13 ans.

Après avoir obtenu son baccalauréat en 2007, Antoine Miannay part étudier au Conservatoire à rayonnement régional de Toulouse, où il étudie la formation musicale (prix en 2012), l'écriture, l'analyse et l'histoire de la musique.

 

La Cantarela passera donc plusieurs commandes à Antoine Miannay :

Salve Regina (2005), Ave Maria (2006), Stabat Mater (2008), et Human Rights (2012).

 

En 2009, Claude Lévy présente la musique d'Antoine Miannay à un chef new-yorkais, Daniel Shaw, alors chef de l'American Radio Choir.

Cet ensemble va enregistrer son Salve Regina et son Miserere à la Saint Paul Chapel de l'Université Columbia, le 29 mai 2009.

En 2010, il compose la musique pour "La Chanson du Canal", spectacle musical pour chœur, comédiens, et orchestre d'harmonie, pour le festival Pays Haut Languedoc et Vignobles.

En 2013, le New Haven Oratorio Choir (le nouvel ensemble de Daniel Shaw) va passer commande à Antoine Miannay : Halleluja, créé le 11 mai 2013.

En octobre 2013, il est l'un des 5 gagnants d'un concours de composition pour le New Haven Oratorio Choir. La pièce écrite pour ce concours est Hodie, créée le 15 décembre 2013.

 

Extrait :  Antoine Miannay, Stabat Mater

La Cantarela, Cathédrale Saint Nazaire, Béziers 2008

 

 

  Flavien et Antoine Miannay

 

Human Rights  

Genèse de l’œuvre
Mon ancien professeur de musique au lycée, et maintenant ami, Claude Lévy ne partage pas seulement avec moi l’amour de la musique mais également celui de certaines idées, certaines convictions, qui nous sont chères.

C’est autour de ces différents aspects que j’ai composé cette œuvre sur la Déclaration universelle des droits de l’homme, une idée qui germait depuis longtemps dans nos esprits (nous avions initialement l’intention de travailler sur le célèbre discours "I have a dream" de Martin Luther King, mais cela ne put se faire pour des raisons de droit).

Pour la saison 2011-2012, Claude Lévy, pour le temps d’une année, a (re)pris la direction musicale du chœur biterrois. La Cantarela, avec cette proposition de création originale. Celle-ci fut acceptée, et La Cantarela passa commande de l’œuvre avec néanmoins comme conditions d’avoir un effectif instrumental de chambre et que la langue utilisée soit essentiellement l’anglais.

Nomenclature et plan de l’œuvre
La nomenclature que j’ai décidé d’adopter est la suivante :

Chœur, quatuor Instrumental (clarinette, piano, contrebasse et percussions) et un récitant

L’œuvre alterne des numéros vocaux (8), instrumentaux (3) et des interventions du récitant (3) sur un texte écrit en français, qui se veut non pas une traduction des articles de la D.U.D.H. mais une sorte d’écho philosophique et littéraire autour des thèmes abordés.
Les numéros vocaux, chantés en anglais, sont organisés thématiquement, avec des phrases prises de différents articles : Egalité des êtres humains, droit à la vie, interdiction de violence et torture, droit à la pensée et à la religion, droit d’asile, la santé et l’éducation.
Les numéros instrumentaux sont des ponctuations musicales, très librement inspirées par l’ensemble du texte chanté et parlé.

Style(s)
Je voulais que l’œuvre développe plusieurs styles différents, d’apparences parfois contradictoires. Je pense qu’un sujet sur des droits universels doit être le plus universel possible, j’ai donc utilisé une palette assez large d’ambiances, tout en veillant néanmoins à une unité globale.

Ainsi l’on passe de l’influence du classique à celle du jazz, mais aussi du gospel, du chant populaire, et même des procédés plus atypiques (chœur parlé, mesures asymétriques). Ce que veut rendre cet éventail est justement l’universalité musicale, donc l’universalité humaine, avec également la volonté d’écrire une musique "accessible" car authentique.
Antoine Miannay, janvier 2012

 

 

   Antoine Miannay et Claude Lévy

Photo Elisabeth Niemann

 

 

 

 

 

Flavien Miannay

 

                                         

 

Compositeur français, chef d'orchestre et de chœur, né le 7 janvier 1958

 

Il a été formé à l’écriture (harmonie, contre-point, orchestration et composition) par Julien Falk et initié à la direction d’orchestre par Jean-Claude Hartemann.

Il joue du piano et du cor d'harmonie, il a composé la musique pour une troupe de théâtre.

Il dirige, depuis 2002, le grand choeur de La Cantarela créé en 1975 par Claude Lévy.

 

Sous son impulsion est né, en 2008, l’ORBM, Orchestre régional Béziers-Méditerrannée.

Cet orchestre fédère les musiciens professionnels de toute la région qui, au fil de ces dernières années de travail en partenariat avec la Cantarela, ont acquis une " âme commune " mise au service de nos émotions musicales.

 

Il est responsable de Diem Edition : Editions musicales, partitions pour choeurs et chorales

www.diemeditions.com

 

 

Messe Brève

Cette messe brève a été crée en fin d'année 2005. Elle est dédiée à l'ensemble des choristes et des musiciens qui accompagnent l'auteur depuis 2001.

 

Tout en respectant le texte liturgique, elle allie la modernité des tonalités à des nuances et des rythmes contrastés, tout en laissant la place aux passages d'inspiration romantique du Gloria ou du Sanctus.

Chaque voix a un rôle fondamental dans l'harmonie, elles se superposent ou se répondent pour s'unir dans la douceur de l'Agnus Dei final.

 

 

 


Réagir

CAPTCHA